Galerie nostalgique

Un jour Marinette m'a montré son cahier, et j'ai pensé, c'est un trésor ... le blog des cahiers de couture est né. Des cahiers sont arrivés de toutes parts, et la collection virtuelle s'est agrandit. Bienvenue dans le monde de l'enfance, bienvenue dans les cahiers de couture, oubliez tout et devenez l'espace d'un instant une écolière. Et si vous avez encore votre cahier de couture, je le publierai avec émotion. Nathalie

mardi 7 avril 2009

Le cahier de Jeanne Gallais âgée de neuf ans - Fondettes - Années 1891 - 1892



Jeanne Gallais agée de 9 ans ....




Elle brode son premier abécédaire. Il illustrera son cahier de couture.
Jeanne est une débutante et le point compté lui tend encore des pièges.... Elle ne réussit pas à caser le S de son nom de famille !


En 1894, Jeanne a 12 ans, elle est devenue experte, les petites croix n'ont plus de secret pour elle. A points comptés, elle brode désormais sur cette toile très fine. Toujours en rouge, la couleur du fil de marque. En DMC mon rouge à moi est le 815. C'est la couleur que je préfère broder. L'écolière apprend aussi à coudre, à chaque page, une explication soigneusement écrite et l'illustration cousue qui l'accompagne.



Le crochet et le tricot ont livré leurs secrets. Voici une adorable petite chaussette tricotée à quatre aiguilles comme il se doit. Avez-vous déjà essayé de tricoter des chaussettes ? Et bien c'est très amusant !




A l'époque de Jeanne Gallais, on ne jette rien, on répare et on apprend à le faire bien. Restauré de la sorte, un siècle après, le drap de lin viendra border nos nuits trop douces.

Les coudes usent les gilets des enfants sages, et les récrés, les pantalons des garnements. Quant aux chaussettes n'en parlons pas, avec un tel raccomodage, elles ne trouveront jamais le répit de la boite à cirage !






Ce cahier appartient à Lulu Sorcière, les textes les photos sont de Lulu, que je remercie de sa contribution aux cahiers de couture, pour découvrir le blog de Lulu,




Potions sorcières, pas trop amères, ingrédients divers, généalogie, bricolage, lectures, humeur et humour, maux mots et mômes, science et patience... Et vos commentaires modérés pour tout assaisonner ...Au gré de vos clics sur les photos ou la p'tite sorcière, d'autres chemins à parcourir... C'est elle même qui le définit je vous laisse entrer dans le monde de Lulu Sorcière



































12 commentaires:

Lulu Sorcière a dit…

Que je suis contente de voir le cahier de Jeanne rejoindre cette belle anthologie des ouvrages de petites filles ! C'est moi qui te remercie Nathalie !

Asphodèle a dit…

Ce cahier est splendide. Merci à toi et à Lulu Sorcière de nous transmettre ce témoignage du passé.

CATANGEL a dit…

magnifique cet article, ces petites filles continuent à vivre au travers de ces cahiers

Anonyme a dit…

Tout ceci n'est que merveilles !
Merci de nous faire partager ces beaux travaux

Vaicka (AuFeminin)

Roland a dit…

magnifique ! (et émouvant), quel dommage que ça ne se fasse plus.
C'était du "développement durable" ça !

Lulu Sorcière a dit…

Je suis ravie de partager avec vous les émotions que suscite ce cahier. Trouver un tel trésor, c'est adopter la petite fille qui se dévoile au fil des pages, la jeune femme qui l'a précieusement gardé, au delà des guerres, des misères de la vie. Et c'est se dire aussi que vieille dame, elle l'a sans doute confié à sa fille, mais celle-ci n'a pu le transmettre. J'espère avoir appris assez à mes filles pour qu'elles gardent ce cahier au delà de moi ;-)
Amitiés à tous.

jjbrod a dit…

c'est formidable tous ces cahiers d'antan

Faltazi a dit…

Je suis heureuse d'avoir découvert votre blog, ça me remplit d'émotion ce savoir ancien que vous diffusez, Merci!

Je me suis permise de poster un article sur mon blog à propos du vôtre car je souhaite que le plus de personnes possibles puissent prendre conaissance de ces trésors. ( http://faltazi.over-blog.com/ )
Si j'en déniche un je vous l'envoie et je fais passer le mot!

sandynette a dit…

bonjour
je n'ai jamais appris la couture à l'école et ma mère ne cousait pas !
j'aurais aimé apprendre pourtant !
j'aime beaucoup ce blog dommage que ces cours soient d'un "autre temps" !
@bientôt

beatrice De a dit…

A l'école aussi, quand j'étais petite... nous apprenions à faire des jour, le point cocotte etc.

A l'école j'adorais la couture. passion qui ne m'a jamais lâchée. Toujours la première à terminer son ouvrage.

Ensuite avec la grande masse du commerce, ces cours ont été abandonnés. qui allait faire une combinaison décorée avec des jours. Ringard ! Je crois même que les enfants n'apprennent même plus à tricoter.Il faut que ce soit les vendeuses dans les magasins qui donnent des conseils.

J'ai redécouvert le tricot à Londres, grâce à une robe exposée sous la plaque de verre d'un comptoir. Après avoir tricoté un très grand nombre de modèles des autres, j'ai enfin pu créer les miens.

Un petit coup d'oeil sur mon blog * Les tricots de Béatrice De * pour illustrer ce propos.

Un bonjour de Lausanne en Suisse

cross stitch kits a dit…

nice traditional cross stitch sampler

mary a dit…

superbe !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Membres